La betterave, denrée anti-cancer par excellence

En plus d’ajouter de la couleur à nos plats, elle est truffée d’antioxydants tels que la bétalaïne, la bétanine, la zéaxanthine et la lutéine. La betterave peut en ce sens aisément être associée à un régime préventif. On peut même en consommer les fanes ! Ces dernières se cuisent comme des épinards, mais ne vous en faites pas, leur goût est bien plus doux et sucré.

Selon certains scientifiques, ses qualités lui proviennent de la betacyanine, la substance qui lui confère sa couleur rouge sombre et qui agirait comme un puissant agent antitumoral. Elle est donc à consommer sans modération.

La betterave n’est pas votre seule alliée contre le cancer. Les fruits et légumes riches en caroténoïdes offriraient en effet une protection supplémentaire contre certains cancer, dont le cancer du sein. Une étude comparative menée par des chercheurs de la Harvard Medical School a démontré que les personnes enregistrant un taux de caroténoïde plus élevé voyaient leur risque de développer un cancer du sein diminuer.

La carotte, source de caroténoïdes la plus connue

Râpée, en jus ou en potage, les falcarinol et falcarindiol qu’elle contient joueront un rôle bénéfique au sein de votre organisme.

Contrairement aux idées reçues, les caroténoïdes ne se trouvent pas uniquement dans les aliments rouges, jaunes et oranges, on en retrouve par exemple dans certains légumes-feuilles verts foncés, comme les épinards.

Et il y a plein d'alternatives aux fameuses carottes râpées ! 

 

Cancer : les aliments qui nous protègent

En changeant un tout petit peu son alimentation, il est possible de réduire (ou en tout cas de limiter) les risques de développer un cancer. 

C’est désormais de notoriété publique : manger mieux en choisissant les aliments que nous consommons peut permettre d’optimiser leurs bienfaits sur notre santé et donc de réduire les risques de développer un cancer. Et il se trouve que, pendant un cancer, même si l’alimentation n’est pas un traitement à part entière, elle peut jouer un rôle clé pour votre mieux-être !

Voici donc une petite liste des ingrédients à privilégier pour profiter de leurs super pouvoirs, et qui constituent la base d'une alimentation saine et équilibrée…

Une étude menée par des chercheurs américains et intitulée « Estimation of cancer risks and benefits associated with potential increased consumption of fruits and vegetables » estime que 20 000 cas de cancer pourraient être évités chaque année à condition d’augmenter sa consommation de fruits et de légumes.

 

Le Brocoli : chef de rang des aliments anti-cancer !

Pensez également à consommer régulièrement (pour ne pas dire quotidiennement) des crucifères. Leur nom ne vous dit rien ? Pourtant, vous les connaissez forcément : brocoli, choux, choux-fleur, choux-frisé… la liste est longue et leurs vertus infinies !

Malheureusement, les aliments comme les brocolis ne sont pas toujours appréciés à leur juste valeur. Ce qui est dommage si l’on considère leurs nombreux bienfaits. Les indoles qu’ils contiennent seraient en effet capables de désactiver les composants cancérigènes ou, à défaut, de bloquer leur absorption.

Les myrtilles ne comptent pas pour des prunes !

Si vous préférez les fruits, la suite de cet article devrait vous intéresser. Une étude prometteuse de l’Institut de Recherche Beckman aux Etats-Unis menée sur des souris a en effet mis en évidence les bénéfices de la myrtille contre le cancer du sein. Les chercheurs ont estimé que la consommation de ce fruit pourrait permettre de ralentir considérablement son développement.

Au cours de cette étude, deux groupes de souris ont été constitués : le premier bénéficiait d’un régime alimentaire normal, le second ingérait quant à lui 5 à 10 % d’extraits de myrtille. Deux semaines après avoir commencé leur régime, les souris ont reçu une injection favorisant le développement d’un cancer du sein. Après un mois et demi, les chercheurs se sont aperçus que les régimes contenant 5 % à 10 % de myrtille étaient associés à des réductions de la taille des tumeurs, de 75 % et 60 % respectivement.

Leur secret ? Elles renforcent les lymphocytes NK (Natural Killer = « tueurs naturels »), capables de tuer les cellules tumorales ou infectées. Sa teneur importante en anthocyanine, le puissant antioxydant qui lui donne sa couleur bleue-violette, lui permet d’éliminer efficacement les radicaux libres qui endommagent nos cellules.

Le thé vert : un concentré de vitamines

On ne le répétera jamais assez : il est important de bien s’hydrater. Pour cela, pensez au thé vert. Connu pour ses nombreux effets positifs sur la santé grâce à ses composés, le thé est considéré comme la boisson ayant le plus d’antioxydants (vous savez, ces molécules qui captent les radicaux libres responsables entre autres du vieillissement de la peau) : deux tasses représentent l’équivalent de sept verres de jus d’orange. Le pouvoir antioxydant des extraits de thé vert est d’ailleurs quatre fois supérieur à celui de la vitamine C. 

Me contacter 

Chaque projet étant unique,

puisque établi en fonction de chaque structure ou de chaque personne,

n’hésitez pas à me contacter pour tout renseignement complémentaire et devis personnalisé !

SIRET 881 744 429 000 13

  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • LinkedIn Social Icône

© 2020 by Julie Dumas. Proudly created with Wix.com

Julie Dumas

06 12 63 73 46

dumasjulie@live.fr

Je suis implantée à Bry-sur-Marne (94)